883-2-1.jpg

Félix ZIEM (Beaune, 1821 - Paris, 1911) - Pêcheurs de Camargue rentrant au port par un coup de mistral ou Lagune dans la Méditerranée : étang de Berre - 1883

Huile sur toile, Dimensions H68,5 X L112,5 cm / H109,5 X L155 cm avec cadre

Inv. 883.2.1 - Musée des Beaux-arts de Beaune.

Photo : Atelier Photo Muzard Beaune

 

En avril 1883, Ziem s’arrête à Beaune avec sa compagne, Ursule Treilles. En l’honneur du peintre est organisé un grand banquet rassemblant notamment Paul Bouchard, maire de Beaune, Hippolyte Michaud, directeur-conservateur du Musée de Beaune et Félix-Jules Naigeon, peintre beaunois. En souvenir de ce banquet mémorable, l’artiste offre cette œuvre, harmonieuse marine qui est le premier « Ziem » à entrer dans les collections du musée des Beaux Arts de Beaune. (Avec l'aimable autorisation de la direction des Musées de Beaune)

Félix Ziem

le talent d'un beaunois globetrotter

Félix Ziem est né à Beaune en 1821.

 

Il est l'un des peintre parmi les lus honorés et le plus côté de son époque, ses toiles se sont vendues dans le monde entier et figurent aujourd’hui dans de nombreux musées : Ajaccio, Amsterdam, Avignon, Berlin, Bordeaux, Chantilly, Digne, Dijon bien sûr, Liège, Londres, Martigues qui possède son propre musée Ziem, Montpellier, Montréal, Moscou, Mulhouse, Nantes, Paris le Louvre bien sûr et le musée du petit palais, Reims, Valenciennes, Rouen ou Toulouse.

 

Peintre d’histoire, de genres, portraitiste, de paysages animés ou de natures mortes il fait partie des peintres pré-impressionnistes et orientalistes.

S’il fait ses études à l’école des Beaux-Arts de Dijon, il quitte sa région natale pour s’installer à Marseille alors qu’il n’a pas encore vingt ans.

Durant son séjour dans les villes de la Riviera française sa peinture est fort appréciée en particulier par la bourgeoisie locale.

En 1842 il entreprend un périple qui le mène en Italie, en Grèce, en Russie et jusqu'à Constentinople (Istanbul). Il passe ensuite par la Belgique puis l'Angleterre avant de retourner en Méditerranée jusqu’en Egypte en 1854.

Infatigable voyageur il repart, encore...

Il descend le Danube en bateau en 1855, passe par Alger trois ans plus tard, remonte en Hollande bref il parcourt l’Europe et la Méditerranée dans tous les sens.

On lui connaît plus de quatre mille œuvres... 

 

C'est un peintre qui a su maîtriser tous les domaines de la peinture et tous les supports : bois, toile ou papier.

©C. GF